Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

vendredi 21 octobre 2016

[Expresso] Le Times rétracte ses fausses allégations à l'encontre du Pr Clive Bates

Non, le Pr Clive Bates n'est pas financé par les cigarettiers. Le Times rétracte aujourd'hui les fausses accusations de sa journaliste Katie Gibbons dans deux articles publiés le 12 octobre. A propos de la conférence donnée par l'ex-directeur de l'Action on Smoking and Health à Bruxelles fin septembre dans le cadre du Global forum tobacco & nicotine, le Times rectifie. "Il était incorrectement suggéré que le Pr Bates avait "touché le gros lot" des compagnies du tabac. Nous reconnaissons que le Pr Bates a payé lui-même son voyage et les frais d'hôtel et qu'il n'a reçu aucun fond de la part de compagnies de tabac ou de nicotine", se corrige le quotidien londonien.

D'autres "erreurs" sont aussi rectifiées: le Pr Clive Bates n'a pas participé à l'étude menée par le Pr David Nutt sur l'évaluation comparée des risques entre différents produits de tabac et le vapotage. L'influent quotidien corrige aussi le travestissement de sens d'une déclaration du Pr Bates à propos du Maccarthysme se référant en fait à la campagne d'attaques menée contre les scientifiques sur la réduction des risques présents à la conférence de Bruxelles. Il est à noter que le Times ne présente pas clairement ses rétractations sur les articles originaux toujours en ligne. Les futurs lecteurs des articles de Katie Gibbons ne connaîtront donc pas forcément la tentative de diffamation de l'auteure. Les autres propos tendancieux de l'article ne se trouvent pas éclairés par la révélation sur l'intention orientée de la journaliste.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire