S'abonner via email :

penser à vérifier que le mail de confirmation n'est pas bloqué par l'anti-spam

vendredi 21 septembre 2018

L'Angleterre entrevoit la disparition du tabagisme d'ici 2030

Toutes les 80 secondes, un anglais arrête la cigarette. Près de 400'000 anglais sont ainsi sortis du tabagisme en un an. Parmi eux, Jeremy Kyle. Après 35 ans de tabagisme, le présentateur vedette de Good Morning Britain a troqué son paquet journalier pour une vaporette depuis plus de quatre mois. "Ce qui m'aide vraiment à ne pas fumer, c'est le vapotage. Je suis actuellement au plus faible taux de nicotine, je quitterai la vape quand le moment sera venu pour moi", explique le présentateur de l'émission médicale Emergency Room. "Avec mon arrêt, j'ai compris à quel point il est important d'utiliser le soutien plutôt que de vouloir y aller seul à la volonté", conseille Jeremy Kyle sur le site de la BBC

63% d'arrêt avec la vape et du soutien

Les statistiques semblent lui donner raison. Plus de 63% des fumeurs ayant combiné le vapotage et le soutien des centres Stop-tabac anglais ont réussi leur arrêt de 2017 à 2018. Un chiffre supérieur à la moyenne générale tous moyens confondus déjà élevée de 51% des Stop Smoking Services. En comparaison, tenter d'arrêter de fumer sans aide ni soutien ne réussit que dans 4% des cas. Reste que la bonne manière d'arrêter est celle qui marche pour soi. "Cette année, Stoptober peut vous aider à trouver une combinaison qui pourrait vous convenir", explique la Dr Jenny Harries, directrice médicale de Public Health England. Pour cela, la campagne annuelle pour encourager les fumeurs à arrêter en octobre propose un nouvel outil en ligne personnalisé. [lien ajouté à 15h]

Un répertoire de vapeshops recommandés par le Public Health England

Autre nouveauté du Stoptober 2018, un répertoire en ligne des boutiques de vape indépendantes recommandées par le Public Health England en partenariat avec l'Independant British Vaping Trade Association (IBVTA). "Les magasins de vape spécialisés sont idéalement placés pour conseiller les personnes cherchant à utiliser le vapotage pour les aider à cesser de fumer. Les services spécialisés d'arrêt du tabac peuvent également fournir un soutien supplémentaire aux personnes qui cherchent à utiliser le vapotage, ce qui leur donnera les meilleures chances de cesser de fumer", précise la Dr Jenny Harries.

La fin du tabagisme d'ici 2030 ?

Une stratégie de réduction des risques payante, puisque en deux années l'Angleterre a vu plus d'un million de fumeurs arrêter. Le taux de tabagisme est passé sous la barre des 15% en 2017, alors qu'il était de près de 20% en 2010. "Des millions de personnes vivent mieux grâce à nos efforts pour réduire le tabagisme. La Grande-Bretagne est un chef de file mondial en matière de lutte antitabac et nos politiques robustes ont fait tomber le taux de tabagisme à un niveau record", explique Steve Brine, Ministre de la santé britannique. 

La plus forte baisse de tabagisme se situe chez les 18 à 24 ans, un groupe d'âge optant plus facilement pour le vapotage. En se basant sur ces tendances, les autorités de santé publique anglaises prévoient que le tabagisme se réduise entre 8,5% et 11,7% d'ici cinq ans, et sa chute en dessous de 5% d'ici 2030. Un optimisme que l'on peut cependant modérer devant le ralentissement de la sortie du tabagisme depuis l'entrée en vigueur des restrictions européennes (TPD) contre le vapotage. Des freins que le rapport publié mi-août par la Commission parlementaire des sciences propose de réviser pour favoriser la santé publique à l'occasion du Brexit.

[graphique ajouté à 16h]

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Printfriendly

Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

 
Real Time Analytics