S'abonner par email :

Répondez au mail de confirmation qui vous est envoyé !

Affichage des articles dont le libellé est livre. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est livre. Afficher tous les articles

mercredi 14 octobre 2020

Le monde selon FACEBOOK: censure de livre de science et promotion de jeu de meurtre

Ce n’est pas dans Fahrenheit 451, mais sur Facebook en 2020 que se déroule cette petite histoire en deux temps. En premier lieu, le Pr Bernd Mayer, toxicologue de l’Université de Graz (Autriche), vient de publier un livre sur le vapotage et la réduction des risques face au tabagisme. Son bouquin en allemand est sorti chez le petit éditeur autrichien Delta X. « Die E-Zigarette Fakten & Mythen » — La vape, faits et mythes — ne contient aucune publicité. Il est l’œuvre en toute indépendance d’un expert du domaine, dont le souci est avant tout d’informer correctement des fumeurs de l’opportunité d’opter pour le vapotage à la place de leur cigarette. 

Lire nuit gravement à votre naïveté

Cette semaine, Facebook a censuré un post publicitaire pour le livre. Une première fois en justifiant ne pas permettre la promotion de produits du tabac. Mais c’est un livre. D’un scientifique. La seconde fois, Facebook n’a pas même expliqué sa censure.

« Facebook a rejeté la publication, cette fois sans possibilité de recours. Plein d’entrain, j’ai créé un nouvel article légèrement modifié, sous le titre “Désirez-vous arrêter de fumer ?” pour préciser que je ne fais pas de publicité pour les produits du tabac », explique le Pr Bernd Mayer sur son Facebook le 12 octobre. Son nouveau post, pas plus que le précédent, n’apparait sur Facebook. 

Philanthropie du meurtre 

Toujours sur Facebook, une publicité, propulsée par les algorithmes du géant américain, aiguille vers un jeu hébergé dans les mailles du réseau social. Le clip de quelques secondes de Mafia City H5 présente un contrôle de police, où le chauffeur descend avant de saisir un calibre imposant. « Attendre ou le faire? », propose Facebook.

Le monde de Facebook nous cache l’information scientifique sur la réduction des risques, mais propose de fantasmer une carrière mafieuse ponctuée de meurtres. Une restriction de l’espace imaginatif assez cohérente en regard des investissements de son propriétaire Mark Zuckerberg et de ses amis. 

L’industrie du business soi-disant « philanthropique » dans laquelle est impliqué Mark Zuckerberg se démène ces derniers mois pour étendre la prohibition du vapotage. Une prohibition qui maintient des fumeurs dans la cigarette, elle-même de plus en plus l’objet de trafic, et engendre dans certains pays des marchés parallèles de produits de vape.

Prohibition et mafia : un secteur d’avenir

Prise de position appelant à l’interdiction de la réduction des risques, film de propagande contre l’arrêt tabagique à l’aide du vapotage, rumeurs mensongères répandues dans les médias ne se comptent plus. Les sources de cette guerre à la réduction des risques, elles, sont relativement faciles à recenser : à peu près tout passe par la filière de la Bloomberg limited company et ses filiales. L’affairiste milliardaire est un proche de Zuckerberg et de sa compagnie « philanthropique » Chan Zuckerberg Initiative.

De la prohibition et des jeux mafieux où l’on assassine, plutôt que des livres scientifiques. Facebook reflète le monde concocté par nos nouveaux seigneurs « philanthropes ». La réduction des risques et le livre du Pr Bernd Mayer ne semblent pas en faire partie. Une raison de le lire.

« Le pharmacologue et toxicologue Bernd Mayer de l’Université de Graz s’est penché sur ce sujet et explique dans son livre, sous une forme compréhensible, les faits et mythes qui entourent la cigarette-électronique. À cet égard, l’expert révèle les arguments contre le passage au vapotage en tant qu’affirmations non scientifiques de certains groupes d’intérêt, en particulier l’industrie pharmaceutique et la santé publique étroitement liée à l’industrie. C’est un livre recommandé pour tous ceux qui envisagent la cigarette électronique comme alternative au tabagisme et qui veulent s’y tenir », sur le site de l’éditeur Delta X.

dimanche 8 décembre 2019

Phénomène: les 15'000 exemplaires de 'Bienvenue dans la vape' répondent à une soif d'information claire et honnête

Déjà un second tirage à peine quelques semaines après son lancement. Sans couverture média, autre que des sites spécialisés, le petit bouquin de Sébastien Béziau "Bienvenue dans la vape" dépasse les 15'000 exemplaires. Un phénomène rare pour un livre en auto-édition. Il se murmure que même Mélanie Gomez, la journaliste santé d'Europe 1, l'a dévoré le mois dernier durant son récent arrêt tabac réussi. L'opuscule de 80 pages se présente comme un message et un partage d'expérience. "'Bienvenue dans la vape' n'est pas une méthode ni un protocole", annonce le quatrième de couverture. Pourtant, emmenée par une écriture simple, directe et entraînante, il se révèle une aide redoutable d'efficacité pour guider le lecteur à travers les écueils possibles de l'arrêt tabac à l'aide du vapotage.

Un utilisateur éclairé

Sébastien Béziau a fumé près de trois décennies avant de tomber sur le vapotage en 2013. "Par hasard, simplement en voulant tester la "cigarette électronique" après avoir vu une émission à la télévision", explique t-il. Plus de cigarette depuis. Aspiré par le phénomène, il a ouvert le blog VapYou, puis créé sa célèbre déclinaison papier, co-fondé l'association Sovape [dont je fais partie, disclaimer] et participé au groupe facebook d'entraide dénommé à présent Vape Info Service

Il a également été moteur du livre 1000 messages pour la vape à Marisol Touraine en 2016 et il anime des débats au Vapexpo à l'occasion. Tout ceci, à côté d'un travail dans un tout autre domaine et une vie de famille. Son exemple à de quoi rassurer sur le risque de perte d'énergie en arrêtant de fumer avec le vapotage.

Connaissances vivantes

Surtout, ce simple vapoteur initial a emmagasiné une quantité impressionnante d'expérience et de connaissances en six années. Connaissances des études et des débats, mais aussi de l'accompagnement de terrain et de son propre vécu. Son ouvrage nous accueille par un exposé simple du principe de réduction des risques avant de nous confronter au dilemme de tout fumeur tenté d'arrêter: "J'y vais mais j'ai peur". La peur d'arrêter de fumer, mais aussi celle du vapotage dans le violent climat de vape-bashing des médias mainstreams. 

"Bien s'informer, c'est savoir où on va pour se rassurer et gagner en confiance", confie Bienvenue dans la vape, proposant au fil des pages une mise à jour concise mais précise des connaissances, avec une bibliographie pour les plus curieux. Les précédents livres grand public francophones sur le sujet dataient de 2014, avec les excellents ouvrages du Dr Philippe Presles, et du Pr Jean-François Etter. Avec un second tirage aussi rapide, le succès de Bienvenue dans la vape reflète le besoin du public pour une information claire, honnête et sereine face à l'épidémie de sensationnalisme malsain.

Motivés

Nécessaire mais pas suffisante, l'information doit se combiner à une approche. A l'exploit de la seule volonté, aboutissant à plus de 9 échecs sur 10 tentatives, l'auteur propose d'y substituer la motivation. "La motivation s'inscrit dans un parcours et avec des repères", souligne Sébastien Béziau. Ce parcours en 80 pages va donc passer par des repères sur la nicotine, le choix du rythme de sevrage du tabac, les effets inattendus de l'arrêt de la cigarette comme la toux, et les conseils de base pour passer au vapotage, comme penser à boire de l'eau.

Avant d'arriver au syndrome de l'imposteur spécifique à l'arrêt du tabac avec la vape: mais n'est-ce pas de la triche? Oui, la vape est un formidable outil pour réussir à arrêter de fumer: "remplacer la souffrance d'un arrêt difficile par une solution d'aide non-violente". De quoi s'aventurer pour découvrir les nouveaux plaisirs de la défume. Le plaisir, un fil conducteur de cette carte d'un utilisateur éclairé pour guider le lecteur sur "l'outil d'aide le plus populaire pour arrêter de fumer".

Où le trouver?

Le petit booster de motivation et de confiance pour le fumeur désirant se libérer de la cigarette avec l'aide du vapotage se trouve pour 6,90€ dans 360 boutiques physiques ou en ligne en France et en Suisse. Il est également déjà utilisé en France par des professionnels sociaux-sanitaires dans des centres de soin en addictologie (RESPADD, CSAPA, CAARUD) et des formations de professionnels de la Fédération Addiction.

Bienvenue dans la vape, l’outil d’aide le plus populaire pour arrêter de fumer - Sébastien BÉZIAU – Format A6 – 80 pages – Édité par ACID Création / VAPYOU – Prix public : 6,90€TTC

Bonus: Plaisir, vape et nicotine. 
Mélanie Gomez sur Europe 1: "J'ai tout misé sur le plaisir. Tout d'abord, je me suis équipé d'une cigarette-électronique, de gommes à mâcher très fortement dosées en nicotine et j'ai repris le sport à fond"...

Cliquez pour recevoir Vapolitique par email

Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

Printfriendly

 
Real Time Analytics