Articles

[Expresso] La vape bâloise se met aux dons de nicotine, selon Barfi.ch

Image
La Suisse-allemande suit les pas de l'exemple romand. Les dons de nicotine pour contourner l'interdiction de vente de liquides à vapoter nicotinés semblent se généraliser aussi outre-sarine. Nicotinage en cadeau sous le comptoir de magasins, échange de "bons plans" pour en dénicher à l'étranger et autre combines pour pouvoir arrêter de fumer à l'aide du vapotage se multiplient à Bâle, selon un article du site Barfi.ch . "Pourquoi exactement la nicotine est considérée comme problématique, on ne sait pas. N'importe qui peut en obtenir dans n'importe quel kiosque en quantité illimitée, sous la forme la plus nocive qu'est la cigarette", souligne le journaliste Jonas Egli. Pourtant, comme ailleurs, la quasi totalité des vapoteurs sont des ex-fumeurs ou parfois encore fumeurs. Le milieu bâlois de la vape ne cache pas son agacement face aux pratiques répressives des autorités. "La solution semble un rêve lointain pour les clients et le

La vape serait risquée pour les cerveaux de souris: un danger pour le QI de journalistes?

Image
Nouveau buzz malsain et angoissant en une du site de Top Santé et de quelques tabloïds racoleurs anglais (le Sun et le Mirror, la crème du domaine). Il fait suite à une conférence, aux Meetings ISC17 , d'un assistant en recherche, Ali Ehsan Sifat, de l'Université d'Amarillo au Texas. Sa recherche porte sur le risque d'AVC de souris exposées au vapotage.  Ni vu ni connu Son travail n'a fait l'objet d'aucune publication et il n'a pas été révisé par des pairs. Et a fortiori , il n'a pas été lu par les journalistes qui s'en font l'écho. Sans avoir été critiqué et sans que l'on puisse avoir accès à ses données pour les évaluer, dans le processus scientifique, ceci n'a pas le statut d'étude. Ce n'est qu'une communication orale sur l'état d'avancement d'un travail. C'est peut-être valable, ou non. Impossible d'en juger en l'état. Divulguer comme des vérités établies au grand public ces hypothèse

Accusée de tromperie scientifique, la revue Tobacco Control promulgue l'interdiction de la critique [+ P.S.]

Image
Parfois le réel surpasse le parodique. "L'équipe éditoriale de la revue Tobacco Control a désormais établit pour politique de ne plus répondre aux messages externes de blogs ou de réseaux sociaux sur des études spécifiques [qu'elle publie]", annonce l'éditorial de la revue Tobacco Control de ce 20 février. Aux yeux des éditeurs de la revue anti-tabac du British Medical Journal (BMJ): "Les articles de blog ou les messages sur les réseaux sociaux critiquant une étude, alléguant de défauts du processus d'examen, ou faisant des attaques ad hominem sur les auteurs ou éditeurs ne font pas avancer le domaine ni ne permettent un dialogue et un débat scientifique approprié". En clair, les éditeurs refusent de débattre avec des critiques extérieurs à leur revue. Une manière à peine voilée pour le trimestriel, déjà considéré comme une référence dans le domaine, de s'auto-proclamer organe unique d'expression autorisée sur le sujet et ainsi cadenass

[Expresso] Aux Etats-Unis, les fumeurs malades se tournent de plus en plus vers le vapotage

Image
Aux Etats-Unis, 16 millions de malades n'arrivent pas à arrêter de fumer. Ils se tournent de plus en plus vers le vapotage, selon une étude publiée dans American Journal of preventive medicine . "Les données ont révélé que non seulement les fumeurs avec des comorbidités sont plus susceptibles d'utiliser le vapotage, mais aussi que l'utilisation de la vape continue d'augmenter, en particulier chez les fumeurs actuels (47,6% en 2014 contre 53,5% en 2015)", explique le communiqué de presse des éditeurs de la revue. S'appuyant sur l'enquête de santé nationale (NHIS), les chercheurs ont analysé les réponses de 36'697 adultes en 2014 et 33'672 en 2015. "Ce large échantillon apporte la première estimation nationale de la prévalence de l'usage de vapotage chez les adultes étasuniens avec des comorbidités médicales", précise la chercheuse référente Dr Gina Kruse, de l'école médicale d'Harvard à Boston. D'après cet

La vape bien moins toxique pour des cellules des bronches que la cigarette, selon une étude in vitro à l'Institut Pasteur de Lille

Image
«Ces résultats suggère fortement une toxicité plus faible du vapotage comparé à la fumée de cigarette». C'est la conclusion d'une étude toxicologique menée à l'Institut Pasteur du CHU de Lille sur des cellules d’épithélium des bronches humaines. L'équipe de recherche, menée par Sebastien Anthérieu, a exposé des cellules à la fumée d'une cigarette et à l'aérosol de liquides de vapotage en reproduisant des conditions réalistes d'usage. Le manuscrit accepté par la revue Toxicology in vitro explique: «Tandis que la fumée de cigarette a fortement diminué la viabilité cellulaire après 48 mn d'exposition, le vapotage n'a induit aucune cytotoxicité après 288 mn d'exposition». Outre la survie des cellules, les sept chercheurs ont mesuré un stress oxydatif significatif «qu'après l'exposition à la fumée de cigarette». En plus de ces éléments clefs des pathologies respiratoires chroniques, l'équipe de l'Impact of environnental chemic

[Expresso] Commissaire Andriukaitis refuse que les fumeurs soient informés du vapotage

Image
"C'est simplement inacceptable", tonne Vytenis Andriukaitis, le Commissaire européen à la santé sur le site Euractiv.com . A ses yeux, il est hors de question de délivrer au public une information non biaisée sur la réduction des risques avec le vapotage comparé au tabagisme. Cette proposition émane d'un rapport de l'agence Ernst & Young  publié hier (l' article du Vaping Post en français). Celui-ci montre que le taux de conversion de fumeurs à la vape est plus élevé où le public est mieux informé sur le sujet et encouragé. Ainsi, "les jeunes britanniques sont de plus en plus nombreux a abandonner le tabagisme pour se tourner vers le vapotage, et ceci plus rapidement que quiconque en Europe", résume Euractiv . Pour le Commissaire lituanien, la liberté d'information doit rester interdite sur les produits de vape. "Ils doivent aussi comporter un avertissement sanitaire", précise t-il. [ad 8/02 : la version en français de l'art

Sondage: Etes-vous favorable à la légalisation de vente des liquides à vapoter avec nicotine en Suisse ?

Image
Tandis que les cigarettes sont en vente libre, les services du Conseiller fédéral Alain Berset interdisent la vente de liquide à vapoter avec nicotine en Suisse. Un recours au Tribunal administratif fédéral de Lausanne contre cette décision est toujours pendant. Mais vous, qu'en pensez-vous ? Les consommateurs doivent-ils avoir la liberté de choisir entre les produits les plus toxiques et ceux à risques très réduits, ou faut-il continuer d'interdire aux fumeurs de protéger leur santé pour dénormaliser le tabagisme... Vous pouvez répondre à la question jusqu'au 16 février. > > > ⇨⇨⇨  Sondage: Etes-vous favorable à la légalisation de vente des liquides à vapoter avec nicotine en Suisse ?