Articles

Projet de taxe anti-vape au Royaume-Uni ? "Une stratégie très dangereuse" selon le Pr Robert West [MàJ]

Image
Tandis que les vapoteurs se mobilisent peu en cette période estivale, les affidés de taxes anti-vape manœuvrent en coulisses. D'un côté, à peine plus de 30'000 signatures pour la pétition des associations contre les surtaxes anti-vape en Europe. De l'autre, un renfort de poids aux quatorze pays de l'Union Européenne (UE) ayant déjà implémenté une taxe contre les vapoteurs. Même si l'Italie semble toujours plus proche d'abolir cette mesure désastreuse , le gouvernement britannique projetterait de suivre le mouvement européen de taxe punitive. Révélé hier par la presse britannique , le projet de taxe anti-vape n'a pas été démenti par le Chancelier Philip Hammond. "Des sources de Whitehall [le siège du Gouvernement] ont déclaré qu'aucune décision n'avait été prise mais que rien n'était retiré de la table" , rapporte aujourd'hui le Times .  "Une stratégie à très haut risque du point de vue de la santé publique" Une li

Philip Morris renonce à son usine Iqos de Dresde: symptôme d'une erreur de stratégie ?

Image
Philip Morris a confirmé l'information dénichée par Sächsische Zeitung  (SZ). Il renonce, au moins pour le moment, à son projet de nouvelle usine à Dresde. L'inauguration était prévue au premier semestre 2019 à deux pas de l'aéroport. Elle devait produire 30 milliards de cigarettes pour Iqos par an avec 500 employés sur 80'000 m². L'investissement à terme devait être de 275 million €. Dirk Hilbert, maire de Dresde, a même inauguré en juin une nouvelle station électrique d'un coût de 11 millions € spécialement pour alimenter la zone industrielle de la future usine. Laconique, Iris Brand, porte-parole du cigarettier, indique que le groupe doit évaluer ses centres de production existants, à la radio locale MDR Sachsen . Des usines de cigarettes Iqos fonctionnent déjà notamment en Suisse, Grèce, Roumanie et en Italie, où sa capacité de production est le triple de celle envisagée à Dresde, précise le journal de Saxe SZ. 0,1% du marché allemand En réaction, Re

[Bref] Matteo Salvini promet une réforme du vapotage dés septembre en Italie, au site SigMagazine

Image
Dans un entretien exclusif hier au site SigMagazine , Matteo Salvini, vice-Premier Ministre du gouvernement, promet préparer une loi de réforme du vapotage en Italie. "Nous travaillons déjà à un texte blindé pour le terminer d'ici la fin de l'été. Nous n'allons pas l'insérer dans la loi de finance mais il sera écrit ad hoc spécifiquement pour le secteur du vapotage. Ce sera la première mesure après les vacances d'été, car techniquement et politiquement, c'est très simple" , assure le Ministre. L'objectif est de sortir la vape de la tutelle de l'Administration des douanes et du Monopole du tabac (AAMS) pour rendre son autonomie au secteur et abolir la mega surtaxe anti-vape. "Cette disposition ne va rien enlever à qui que ce soit. Au contraire, un marché va être libéralisé et normalisé, donnant aux entreprises un coup de pouce et de la vitalité" , explique Matteo Salvini. La première mesure en septembre Au niveau de la santé pub

[Bref] En Grèce, le marché noir dépasse les ventes légales suite à l'instauration de la taxe anti-vape

Image
"L e marché illégal est devenu plus grand que le marché légal" , regrette Marko Markopoulos, PDG de Nobacco, la principale firm e  grecque  de produits de vapotage. Depuis le 1er janvier 2017, une taxe anti-vape de 1€ par fiole de 10 mL de liquide a été instaurée en Grèce. "C ette taxe a ralenti la croissance du marché et a poussé les consommateurs vers des produits de contrebande" , explique le site d'info Kathimerini .  "En  incluant la TVA, les taxes approchent la moitié du prix de vente du produit. Cette décision a impulsé la contrebande, alors que fin 2016 elle était marginale" , constate Marko Markopoulos. La taxe anti-vape a rapporté 4,5 millions € à l'Etat en 2017, dont 2,2 millions € payés par Nobacco. Selon les estimations, il y aurait environ 300'000 vapoteurs pour 3 millions de fumeurs en Grèce, pays qui détient le record du taux de tabagisme en Europe.  Répression du marché noir ou abolition de la taxe ? Plutôt que l'

Etude: les 39% de fumeurs aborigènes victimes de la prohibition du vapotage en Australie

Image
En Australie, 39% des aborigènes et indigènes du détroit de Torres adultes fument. Près de 2,8 fois la moyenne globale en Australie en 2014. Pourtant, près de 70% des fumeurs aborigènes veulent et ont déjà tenté d'arrêter, une volonté similaire à la moyenne générale des fumeurs de l'île. Une équipe de chercheurs s'est intéressé à évaluer les usages et la connaissance du vapotage à travers l'enquête Talking about smokes ayant interviewé près de 1'300 aborigènes entre 2013 et 2014. "Moins d'aborigènes et d'insulaires du détroit de Torres ont essayé le vapotage que la moyenne des fumeurs australiens (21% contre 30%). En partie parce que moins de fumeurs aborigènes ont entendu parler de vape. Ils sont aussi beaucoup moins à reconnaître que vapoter est moins nocif que fumer (22% contre 50%)" , résume l'étude publiée dans Nicotine & Tobacco Research  (NTR), la revue de l'Université d'Oxford.  L'équipe menée par le Dr David Th

Italie: la vape au bord de l'asphyxie appelle à l'aide

Image
Après l'échec de l'amendement "Salva Vaping" , sous les manœuvres du Parti Démocratique et de Forza Italia, les différents acteurs de la vape en Italie tirent la sonnette d'alarme. Dés la rentrée, les entreprises du secteur courent un fort risque de faillite selon les associations professionnelles. Indice de la régression depuis le début de l'année, les boutiques spécialisées ont vue leurs chiffres d'affaires s'écrouler de 30% à 60%, selon leur association Uniecig. "Les détaillants ont connu, dans toute l'Italie, une baisse des ventes depuis l'entrée en vigueur du fameux décret Aams que nous combattons" , explique Antonella Panuzzo, présidente d'Uniecig, au site SigMagazine .  Toute la filière vape menacée de disparition dés septembre Au-delà des boutiques, toute la filière est menacée par effet domino. Les deux organisations interprofessionnelles du secteur, l'Anafe-Confindustria, association nationale des entreprises

Un communiqué de presse de l'IADR désinforme sur les résultats d'une étude sur la réduction des risques cancérigènes du vapotage

Image
"Les vapoteurs exclusifs sont exposés à des niveaux de nitrosamines nettement plus bas que les utilisateurs des produits de tabac, en dépit d'exposition à la nicotine similaire" . Les données sont claires dans le résumé de l'exposé de Benjamin Chaffee , de l'Université de San Francisco Californie, à la 96ème session de l'International Association for Dental Research (IADR) hier à Londres. Les taux de nitrosamines spécifiques au tabac (TSNA), connus pour être cancérigènes, sont très nettement plus bas chez les vapoteurs que chez les fumeurs et les autres utilisateurs de produits de tabac. Entre autres, le taux de NNAL (4-(methynitrosamino)-1-(3)-pyridyle-1-butanol) mesuré dans les urines des vapoteurs exclusifs était en moyenne de 4-pg/mg [variant de 2 à 9], contre 286-pg/mg chez les fumeurs exclusifs, et atteignant 869-pg/mg [variant de 411 à 1632] chez les usagers de produits de tabac oraux américains. Le communiqué de presse contredit les résultats de