Articles

USA, Covid-19 et vapotage: la FDA rétracte la fake news diffusée par Bloomberg

Image
« On ne sait pas si l’exposition au vapotage augmente le risque de Covid-19 » , a reconnu hier la Food and Drug Administration (FDA) américaine, par la voix de sa chargée de comm' Alison Hunt. Deux semaines après une sortie vaseuse d’un de ses collègues publiée par Bloomberg , la porte-parole de la FDA rétracte la mal-information alarmiste en demandant à ce média de la corriger . Mais le correctif de Bloomberg, signé Tiffany Kary, passe sous silence la lettre de treize experts anti-tabac envoyée à la FDA le 31 mars.  Bloomberg ne donne pas la parole aux treize experts anti-tabac « Sur quelle base la FDA croit-elle pertinent en ce moment de décourager les personnes souffrant de troubles sous-jacents liés au tabagisme de vapoter, alors que l’alternative probable pour beaucoup serait un retour au tabagisme ? » , demandaient notamment les signataires, dont le Procureur général de l’Iowa Tom Miller, le Pr David Abrams de l’Université de New York et Clive Bates, expert renommé

Nicotine et Covid-19: enquête lancée auprès des usagers

Image
À l’origine, un constat inattendu, mais hypothétique. La part de fumeurs atteints du Covid-19 serait de quatre à dix fois moindre que le taux de tabagisme de la population, selon les premières données parcellaires publiées sur les cas de Covid-19 en Chine et les statistiques préliminaires du Center for Disease Control (CDC) américain. Ces données sont parcellaires, préliminaires et peuvent comporter des biais. Une explication possible du phénomène pourrait être un effet protecteur de la nicotine. Pour documenter le sujet, et éventuellement écarter la piste ou l’approfondir, une enquête en ligne a été lancée ce lundi. Le questionnaire est très rapide à remplir : https://fr.surveymonkey.com/r/S5SBD8M Le recueil de données est organisé par les associations Aiduce , représentant les vapoteurs en France, et Sovape , qui défend la réduction des risques face au tabagisme (et dont je suis membre du comité). Les données seront analysées en collaboration avec le Pr Bertrand Dautzenberg

Malgré ses limites, une étude canadienne confirme que le vapotage augmente les chances d'arrêter de fumer

Image
Un nouvel essai clinique canadien confirme l’efficacité du vapotage pour arrêter de fumer. Même lorsqu'il est restreint à un seul goût et un taux de nicotine unique. Les résultats de l'étude E3 ont été présentés lundi dernier au congrès scientifique, virtuel en raison de l’épidémie de Covid-19, de l’American College of Cardiology 2020. « Nos résultats montrent que le vapotage avec nicotine est efficace pour arrêter de fumer à court terme » , déclare le Dr Mark Eisenberg , cardiologue à l’Hôpital général juif de Montreal et professeur de médecine à l’Université McGill. Le suivi des participants se poursuit sur une année. « Les données à plus long terme permettront de déterminer si les avantages persistent dans le temps » , explique le Dr Eisenberg, auteur référent de l’essai clinique. Les 376 participants ont reçu des conseils par téléphone et lors de visites en cliniques. L’essai a scindé les fumeurs en trois groupes randomisés. Dont deux groupes avec des vaporettes d

Covid-19 & Fake News: des scientifiques recadrent la FDA après un article vaseux de Bloomberg.com

Image
Treize experts anti-tabac ont répliqué par lettre à une sortie vaseuse sur le vapotage et le Covid-19 d’un chargé de comm' de la Food and Drug Administration (FDA) dans Bloomberg.com.  À sa lecture attentive, l’accroche tapageuse ne reflète pas vraiment le contenu vaseux de l’article. « Selon la FDA, vapoter pourrait aggraver les risques liés au virus » , titre le site Blomberg.com le 27 mars . S’ensuivent des suppositions sur des possibilités alambiquées dont on cherche en vain les fondements.  Dans un premier temps, les deux auteures avaient laissé dans le flou, avant d’éditer l’article pour préciser que ce sont elles qui ont sollicité la FDA. Puis elles ont encore modifié leur article pour y ajouter une déclaration complémentaire de l’intervenant de l’agence pour évoquer de potentiels risques pour les personnes ayant déjà des problèmes de santé, y incluant de manière énigmatique les vapoteurs visés initialement par la publication.  Pourrait peut-être potentiellement

Comment la désinformation tue: la tragique démonstration de New York avec le Covid-19

Image
La désinformation tue. Encore plus en période de crise. Le 8 mars à son point presse hebdomadaire, Bill de Blasio, le maire de New York optait pour une communication opportuniste sur l’épidémie de Covid-19. « Les personnes qui contractent le covid-19 sont les personnes qui ont des problèmes de santé préexistants » , insiste le maire de New York en détachant bien les syllabes de « pré-existants » . Parmi ces caractéristiques, il cible le vapotage, aux côtés du tabagisme, du diabète, des maladies cardio-vasculaires, de déficience immunitaire, du cancer, etc..  Il justifie le dénigrement ciblé sur le vapotage parce qu’il y a à ce moment-là un vapoteur malade à New York . Sur les 110 000 personnes détectées avec le virus dans le monde à ce moment-là. Les médias se ruent sur l’accroche : le vapotage rend les gens plus vulnérables au COVID-19. Message reçu par la population : le virus menace des personnes à risques uniquement, et en particulier les vapoteurs. « Oh, mais alors il suf

Suisse: infos pratiques et listes de sites de vente de vape durant le confinement Covid-19

Image
Des professionnels de santé en Suisse m’ont alerté que certains de leurs patients, qui ont arrêté de fumer à l’aide du vapotage, se retrouvent démunis pour se fournir en résistances et liquides de vapotage dans la situation de confinement actuelle . Pour éviter la propagation du virus, il est préférable d'éviter les contacts. La liste de sites de vente par internet qui suit doit permettre de trouver la plupart des produits. Certains prennent des commandes par téléphone ou mail, et en cas d'urgence ou d'impossibilité de passer par un achat par internet, contactez votre magasin local pour savoir ce qu'il en est. Ce billet joue le rôle d’une sorte d’annuaire internet temporaire des sites qui vendent des produits de vape en Suisse, quelques liens vers des groupes d’entraide francophones, et à la fin des conseils et infos spécifiques sur le vapotage et le coronavirus. Il est susceptible de mises à jour au fil de l’évolution et/ou de nouvelles infos dont je prends conna

Belgique: Maggie de Block profite du Covid-19 pour pousser les vapoteurs vers le tabac

Image
« Ouvrez les vape shops, comme en France, en Italie ou en Suisse ! On ne veut pas recommencer à fumer ! » . En situation de confinement depuis le 18 mars, le cri de détresse des vapoteurs belges n’a presque que les réseaux sociaux pour trouver écho. Les diverses échoppes de tabac sont ouvertes sans restriction. Par contre, les magasins de vape sont fermés depuis le 18 mars, alors que tout achat à distance de produits de vapotage est interdit depuis un arrêté royal de 2016 . « Pris de court, certains consommateurs se retrouvent démunis » , constate RTL Info, seul média belge a avoir consacré un article au sujet hier .  Interdiction de répondre aux demandes à l’aide « On a un gros souci avec nos clients, s’ils n’ont pas leur liquide ou matériel pour faire fonctionner leur vaporette et bien ils vont droit vers la cigarette » , témoigne le tenancier d’un magasin de vape de Bruxelles à RTL. Les vapeshops reçoivent des tas de demandes par mails de leurs clients. Mais ils n’ont pas