Articles

Taxe et interdiction d’arômes de vape en Europe : les cigarettiers se réjouissent déjà

Image
Comment réagissent les cigarettiers aux mesures anti-vape ? Ils sortent leur paquet de cigarettes ou de sticks de tabac à chauffer. Taxe anti-vape en Allemagne, interdictions d’arômes aux Pays-Bas et au Danemark, sont quelques-unes des récentes nouvelles européennes. Les cigarettiers les analysent. Bien que ces interviews parlent en large partie des évolutions de réglementation en Europe, c’est dans la revue Tobacco Asia  d'octobre que nous les avons dénichées. Quelques morceaux choisis traduits.  Un bel avenir aux cigarettes en Europe « Nous voyons un avenir pour les produits combustibles, mais cela doit s’inscrire dans le contexte de l’évolution des besoins des consommateurs et de l’évolution du paysage réglementaire pour les produits non-combustibles » , évalue Stuart Buchanan, directeur commercial du cigarettier KT International (ex-King's Tobacco) basé en Bulgarie. « À ce stade, nous maintenons notre accent sur les produits combustibles pour un certain nombre de raisons »

Quelles réactions des vapoteurs en cas d'interdiction des arômes aux USA, Angleterre et Canada ?

Image
Près de 82 % de vapoteurs réguliers sondés en 2020 au Canada, Angleterre et États-Unis déclarent s’opposer à une interdiction des arômes de vape, qui ne laisserait que le goût tabac disponible légalement. Ils sont 53,6 % à s’y opposer fortement et 28,2 % plus modérément. Tandis que 12,9 % soutiennent, dont 3,6 % fortement, une telle interdiction. Enfin parmi les 845 sondés de cette partie de l’enquête, 5,2 % n’ont pas d’avis. Ces chiffres proviennent d’une enquête de l’International Tobacco Control (ITC) publiée en accès libre dans la revue Addictive Behaviors . Le groupe d’enquêteurs se consacre à quatre pays anglo-saxons, mais l’Australie interdisant la vente de vapotage, cette étude n’a pris en compte que les Canadiens, Anglais et Américains. Les chercheurs notent que plus de 80 % des vapoteurs s’opposent à une interdiction d’arômes, « particulièrement parmi les ex-fumeurs qui sont déjà complètement passés au vapotage » . À propos des 12,9 % de soutien à l’interdiction, ils reconnai

COP 9 Tabac : il ne reste que la calomnie au CNCT pour défendre l'OMS

Image
On hésite entre ridicule et crapuleux. Pour cible principale, la  lettre ouverte de cent experts internationaux de la lutte anti-tabac  aux délégués des pays membres à la COP 9 sur le tabac de l’OMS. L’article, estampillé Comité national contre le tabagisme (CNCT) - auteur anonyme - et publié sur le blog Génération sans tabac , aligne les calomnies plus grosses les unes que les autres. Pour planter le décor, le CNCT imagine de « petits groupes de fumeurs ou de vapoteurs, le plus souvent liés à l’industrie du tabac, qui manifestent et communiquent abondamment » autour de la COP 9. Qui se déroulera en ligne, en raison de la Covid, du 8 au 13 novembre. Le blog Génération Sans Tabac, dont l’éditeur responsable est Yves Martinet, semble avoir bénéficié d’une subvention de 700 000 €, pourtant initialement allouée à un projet d’un nom différent  [!?], de l’État français. La promesse d’une information « rigoureuse » semble être partie en fumée.  Dans la foulée, le CNCT dénonce un grand compl

COP 9 anti-tabac : Cent experts en colère contestent la guerre à la réduction des risques de l'OMS

Image
« Il est difficile de croire que l’OMS soit incapable de comprendre la science fondamentale et de concevoir une politique rationnelle pour s’appuyer sur, plutôt que de rejeter, les opportunités offertes par la réduction des risques. En cherchant à bloquer l’accès à des produits nicotinés à risque réduit, autres que les médicaments homologués, l’OMS soutient et encourage l’industrie du tabac à tuer des millions de personnes »,  Pr John Britton, directeur du Centre britannique d’études sur le tabac et l’alcool de l’Université de Nottingham (UK). Les mots sont durs. Ils sont d’un spécialiste mondialement reconnu de la lutte anti-tabac. Le Pr John Britton est un des cent signataires de l’appel aux délégués des pays membres  avant la COP 9 anti-tabac de l’OMS du 8 au 13 novembre prochain. Sa citation provient des commentaires en complément  à la lettre ouverte de 100 experts, également traduite en français  (PDF en fin d’article). Parmi eux, deux anciens cadres de premier plan de l’OMS, les

Une enquête trace le panorama de l'aide à l'arrêt tabagique dans les vapeshops Suisses

Image
Comment conseillent-ils les fumeurs qui viennent dans leurs magasins ? Alors que la vape est devenue l’aide la plus utilisée pour arrêter de fumer en Suisse, aucune recherche ne s’était encore penchée sur le rôle et la pratique des vapeshops pour accompagner les fumeurs vers l’arrêt de la cigarette. Publiée cette semaine en open-access dans l’International Journal of Environnement Public Health (IJERPH), une première étude défriche le sujet. L’équipe pluridisciplinaire menée par Sandra Joss, de l'Institut de premier recours de l’Université de Berne (BIHAM), a envoyé un questionnaire à 130 vapeshops suisses dénichés en Suisse alémanique et en Romandie, laissant de côté le Tessin italophone.  Disclaimer: comme membre de l’association Sovape, j’ai participé à l’équipe de recherche pour y intégrer le point de vue d’un usager et défenseur des droits à la réduction des risques. L’absence d’aide en Suisse En Suisse, le tabagisme est maintenu à près de 27 % de la population sans évolutio

COP 9 Tabac : l'OMS interdit tout débat sur ses positions anti-vape

Image
Initialement prévue l’an passé, la 9e conférence des parties (COP 9) sur le tabac de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se tiendra en ligne depuis Genève du 8 au 13 novembre. En juillet, le Secrétariat de la Convention a annoncé dans l'agenda prévu de la COP 9 la présentation d’une liste de mesures anti-vape et, derechef, l’interdiction de tout débat critique sur celle-ci, déguisée en report de discussion à la prochaine COP 10  dans deux ans. Une décision en forme de petit coup d’État à la sud-américaine du Secrétariat dirigé par Adriana Blanco. Zéro transparence Censé tenir un rôle administratif , le Secrétariat s’adjuge ainsi encore un peu plus les pleins pouvoirs. L’opacité de la Convention gagne aussi un cran, alors qu’elle était déjà renforcée par la mise au secret, mesure d'exception dans l'ensemble des organisations onusiennes, des représentants des États membres, l’interdiction des journalistes indépendants et l’exclusion des associations d’usagers et de pat

Vape et grossesse: une étude sérieuse confirme les données rassurantes, une autre indique l'importance d'arrêter de fumer tôt

Image
Deux études sont parues récemment au sujet du vapotage durant la grossesse. Toutes deux ont évalué des indicateurs clefs du poids du bébé à la naissance et de la proportion de naissances prématurées. Dans la première étude anglaise, poids à la naissance des nourrissons et durée de gestation sont en moyenne identiques entre les mères qui vapotent exclusivement et celles non fumeuses.  Dans la seconde étude américaine, une proportion plus grande des femmes qui ont vapoté durant les trois derniers mois de grossesse ont eu des bébés de faible poids par rapport aux non-fumeuses. Par contre, en moyenne les nouveau-nés des femmes qui vapotaient déjà avant de tomber enceintes, ne présentent pas de différence avec ceux des non-fumeuses. Ceci illustre l’importance d’arrêter de fumer le plus tôt possible durant la grossesse. Et donc la pertinence d’offrir les moyens les plus adéquats aux femmes enceintes pour arrêter de fumer. L’étude anglaise parue dans Plos One L’étude anglaise, parue dans Plo