Articles

#COP9 Comment Bloomberg et l'OMS se sont tirés une balle dans le pied aux Philippines

Image
Inattendu. En ouverture de la COP 9 anti-tabac, le discours de Teodoro Locsin, Secrétaire d’État et chef de la délégation des Philippines, insiste sur l’importance de donner accès au vapotage aux fumeurs. « Nous reconnaissons les différences fondamentales entre les différents produits de tabac et de nicotine » , déclare-t-il dans sa courte allocution aux délégués de la Convention-cadre pour la lutte anti-tabac (CCLAT) le 8 novembre. Anticipant ainsi la légalisation, avec interdiction de vente aux mineurs, du vapotage aux Philippines, dont le projet de loi est en 2e lecture au Sénat  (projet 2239).  Pourquoi favoriser les États -cigarettiers ? Teodoro Locsin précise que le vapotage serait taxé aux Philippines. Mais en proportion de ses risques réduits par rapport aux cigarettes. « Il n’y aura ni prohibition ni fiscalité extrême. Les interdictions ne feraient que pousser les opérateurs dans la clandestinité et la contrebande. Cela enrichirait davantage les pays qui ont fait du tabac un

Plan Cancer de l’UE : des négociations inquiétantes pour des arômes de vape

Image
« Parmi les points controversés du projet de Plan Cancer figurent le vapotage, l’incitation à la consommation modérée d’alcool et l’étiquetage des aliments » . Ce 8 novembre, l’introduction de Batosz Arlukowicz, président du Comité sur le Plan Cancer européen (BECA), de sa 2e session de débats sur les amendements (dispo en replay) pointe clairement l’enjeu pour le vapotage. D’un côté, une campagne pour interdire les arômes de vape. De l’autre, des défenseurs d’une approche pragmatique privilégiant l’offre d'options à risque réduit comme la vape, à l’illusoire idéal de leur élimination totale et ses effets contre-productifs.  Campagne pour interdire les arômes de vape à travers le Plan Cancer Absent à la session, mais présent dans les médias comme à  une émission de France 24 , l’eurodéputé portugais Manuel Pizarro milite pour l’interdiction des arômes de vape et l'introduction de taxes à son encontre. Son pays, gouverné par son parti (PS), favorise le produit de tabac chauffé

Le Monde "révèle" un grand complot de vapoteurs en carton mais masque les conflits d'intérêts de ses journalistes [MàJ]

Image
Avertissement : J’ai fait ce billet pour répondre à quelques messages inquiets. Mais si vous n’avez pas lu l’article du Monde en question, je vous suggère de ne pas perdre votre temps à le lire ni ce billet. Passez du bon temps. À travers un article réservé à ses abonnés publié le 3 novembre , le Monde tente de les persuader que les associations de défense des vapoteurs sont « une blague » masquant de « fausses organisations » visant à promouvoir le projet politique d’une idéologie de « droite si extrême » qu’elle peut être qualifiée « d’anarcho totalitarisme » .  La théorie du complot repose sur l’affirmation des journalistes que la World Vapers alliance (WVA) aurait reçu de l’argent du Consumer Choice Center (CCC) qui lui-même serait financé par des cigarettiers et d’autres organisations « libertariennes » américaines liées aux frères Koch. Partant de quelques actions de la WVA, dont une manif de bonhommes en carton et une distribution de glaces, l’article dérive au fil des li

China Tobacco: l’OMS protège-t-elle le plus grand cigarettier au monde?

Image
Pas une seule mention. Publié en juillet, le dernier rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur le tabagisme mondial, tout comme son précédent opus de 2019, ignore China Tobacco. Le rapport financé par Bloomberg nomme Philip Morris, British American Tobacco (BAT), Japan Tobacco ou encore Imperial. Mais le nom du principal cigarettier au monde n’apparait jamais. China Tobacco vend pourtant plus de 2 500 milliards de cigarettes par an, plus à lui seul que les quatre cigarettiers susmentionnés réunis.  Près de 44 % des cigarettes dans le monde proviennent des usines de China Tobacco. C’est beaucoup, mais tout indique que cela ne suffit pas au cigarettier géant chinois. L’entreprise d’État s’est lancée à la conquête des marchés mondiaux, mettant progressivement la main sur la production de tabac au Brésil et au Zimbabwe d’un côté, et à l’autre bout de la chaîne de valeur, prenant pied hors de Chine par une tactique d’inondation de marchés noirs avec ses cigarettes. La tactiqu

Taxe et interdiction d’arômes de vape en Europe : les cigarettiers se réjouissent déjà

Image
Comment réagissent les cigarettiers aux mesures anti-vape ? Ils sortent leur paquet de cigarettes ou de sticks de tabac à chauffer. Taxe anti-vape en Allemagne, interdictions d’arômes aux Pays-Bas et au Danemark, sont quelques-unes des récentes nouvelles européennes. Les cigarettiers les analysent. Bien que ces interviews parlent en large partie des évolutions de réglementation en Europe, c’est dans la revue Tobacco Asia  d'octobre que nous les avons dénichées. Quelques morceaux choisis traduits.  Un bel avenir aux cigarettes en Europe « Nous voyons un avenir pour les produits combustibles, mais cela doit s’inscrire dans le contexte de l’évolution des besoins des consommateurs et de l’évolution du paysage réglementaire pour les produits non-combustibles » , évalue Stuart Buchanan, directeur commercial du cigarettier KT International (ex-King's Tobacco) basé en Bulgarie. « À ce stade, nous maintenons notre accent sur les produits combustibles pour un certain nombre de raisons »

Quelles réactions des vapoteurs en cas d'interdiction des arômes aux USA, Angleterre et Canada ?

Image
Près de 82 % de vapoteurs réguliers sondés en 2020 au Canada, Angleterre et États-Unis déclarent s’opposer à une interdiction des arômes de vape, qui ne laisserait que le goût tabac disponible légalement. Ils sont 53,6 % à s’y opposer fortement et 28,2 % plus modérément. Tandis que 12,9 % soutiennent, dont 3,6 % fortement, une telle interdiction. Enfin parmi les 845 sondés de cette partie de l’enquête, 5,2 % n’ont pas d’avis. Ces chiffres proviennent d’une enquête de l’International Tobacco Control (ITC) publiée en accès libre dans la revue Addictive Behaviors . Le groupe d’enquêteurs se consacre à quatre pays anglo-saxons, mais l’Australie interdisant la vente de vapotage, cette étude n’a pris en compte que les Canadiens, Anglais et Américains. Les chercheurs notent que plus de 80 % des vapoteurs s’opposent à une interdiction d’arômes, « particulièrement parmi les ex-fumeurs qui sont déjà complètement passés au vapotage » . À propos des 12,9 % de soutien à l’interdiction, ils reconnai

COP 9 Tabac : il ne reste que la calomnie au CNCT pour défendre l'OMS

Image
On hésite entre ridicule et crapuleux. Pour cible principale, la  lettre ouverte de cent experts internationaux de la lutte anti-tabac  aux délégués des pays membres à la COP 9 sur le tabac de l’OMS. L’article, estampillé Comité national contre le tabagisme (CNCT) - auteur anonyme - et publié sur le blog Génération sans tabac , aligne les calomnies plus grosses les unes que les autres. Pour planter le décor, le CNCT imagine de « petits groupes de fumeurs ou de vapoteurs, le plus souvent liés à l’industrie du tabac, qui manifestent et communiquent abondamment » autour de la COP 9. Qui se déroulera en ligne, en raison de la Covid, du 8 au 13 novembre. Le blog Génération Sans Tabac, dont l’éditeur responsable est Yves Martinet, semble avoir bénéficié d’une subvention de 700 000 €, pourtant initialement allouée à un projet d’un nom différent  [!?], de l’État français. La promesse d’une information « rigoureuse » semble être partie en fumée.  Dans la foulée, le CNCT dénonce un grand compl