Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

lundi 10 octobre 2016

[Expresso] La CCLAT de l'OMS fière de collaborer avec Duterte, l'Hitler des Philippines

La Dr Vera da Costa e Silva est heureuse. La directrice brésilienne du secrétariat de la Convention cadre de lutte anti-tabac (CCLAT) en annonce la raison sur son fil twitter. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Président Rodrigo, Duterte au nom des Philippines, vont signer un accord d'interdiction totale de la fumée d'ici la fin du mois. Paulyn Ubial, secrétaire d'Etat à la santé, annonce ce midi dans le Philippine Star, que le projet attend sur le bureau de Duterte. “Il n'y aura plus aucun lieu public autorisé aux fumeurs, plus aucun, aussi bien en intérieur qu'à l'extérieur, Les parcs, les arrêts de bus et même les véhicules. Tous sont considérés comme des lieux publics", explique Paulyn Ubial. La collaboration de l'OMS avec les Philippines semble pour le moins douteuse pour la santé publique dans le contexte de massacre de masse organisé par les autorités philippines.

Le Président philippin, se comparant lui-même à Hitler, a annoncé, à la télévision locale le 30 septembre dernier, espérer "massacrer au moins trois millions de dépendants". Officiellement depuis le 1er juillet, plus de 3600 personnes ont déjà été assassinées, moitié par les forces de l'ordre, moitié par des milices que le dirigeant philippin a encouragé. Une perspective qui semble donc compatible avec l'approche de l'OMS. L'organisation genevoise s'est montrée opposée jusqu'ici à toute forme de réduction des risques sur la question de la nicotine. A moins d'un mois de l'ouverture de la CoP7 de la CCLAT à New Delhi en Inde, l'organisation INNCO, représentant les usagers de moyens de nicotine à risques réduits, n'a pas reçu de réponse à sa demande d'entrevue avec les responsables de l'OMS. 

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire