Articles

Affichage des articles du janvier, 2022

Sans la vape, le tabagisme des ados américains serait beaucoup plus élevé

Image
« Le vapotage est largement concentré chez les jeunes qui auraient probablement fumé sans l’introduction du vapotage, et l’introduction du vapotage a coïncidé avec une accélération de la baisse des taux de tabagisme chez les jeunes » . Natasha Sokol, de la Brown University, et Justin Feldman, de Harvard, ont mené une analyse contre-factuelle, sur la base des données des enquêtes Monitoring the future de 2009 à 2018 concernant les élèves américains de 12e grade (terminale). Leur recherche, intitulée les  « lycéens qui ont utilisé le vapotage auraient pu être fumeurs sans celui-ci » , a été publiée en novembre dernier  dans la revue Nicotine & Tobacco Research . La chute du tabagisme juvénile s’est accélérée avec l’essor de la vape Leur travail a consisté à établir les algorithmes à partir des données des années précédentes en prenant en compte des caractéristiques des répondants. Ils ont ainsi généré les évolutions probables du tabagisme des adolescents américains de 17 ans si la si

Produit de la prohibition US, l’ineptie des « Bloomberg Bars » arrive en Europe

Image
Produit en réaction à la guerre à la vape aux États-Unis, les « Bars » débarquent en Europe depuis quelques mois. Ces vaporettes jetables se répandent sans opposition par les réseaux sociaux via des influenceurs éphémères sans mention légale. Ultra-polluants et de qualité douteuse, ces produits archaïques offrent une expérience au mieux médiocre à un prix exubérant pour quelques ml d’e-liquide. Malheureusement, l’absence de produit de vape légal à plus de 20 mg/ml de nicotine dans l’Union européenne (UE), les taxes prohibitives, qui arrivent notamment en Allemagne, et les interdictions d’arômes autres que goût cigarette, imminentes aux Pays-Bas et au Danemark, pourraient profiter à ces appareils rétrogrades. Produit de la prohibition américaine  Sous la pression des organisations financées à coup de milliard $ par Bloomberg, la vape indépendante est en voie de disparition aux États-Unis. À ce jour, un seul produit, d’un cigarettier évidemment , a été homologué par la Food and Drug A

Le Pr Dautzenberg dans le Point: "la position du HCSP est purement morale et totalement contre-productive"

Image
La réactualisation de l’avis sur le vapotage du Haut Conseil de Santé Publie (HCSP), publié le 4 janvier , n’a pas fini de susciter des réactions. Dans Libération, le Dr William Lowenstein , président de SOS Addiction, a dénoncé « l’académisme et la frilosité, ce qui nous empêche de faire avancer des sujets majeurs de santé publique tels que l’alcool et le tabac » . La Fivape, fédération des professionnels de vape indépendants, a publié un communiqué déplorant le rendez-vous raté avec l’histoire. Tandis que l’association Sovape, consternée, a publié ses travaux de contribution  à l’HCSP. Du côté de la tabacologie, le Pr Bertrand Dautzenberg décrypte les incohérences du document dans une interview ce 11 janvier pour le site du Point . « Les recommandations du HCSP sont paradoxales. Les auteurs admettent que le vapotage peut aider certains fumeurs à cesser de fumer, mais à condition qu’ils passent à l’acte seuls ! Ils disent que les médecins n’ont pas à la conseiller » , pointe le pneum

Le Président de l'ASH néo-zélandaise réclame une enquête indépendante sur la politique anti-tabac de l'OMS

Image
« L’ingrédient manquant à la stratégie de lutte contre le tabagisme de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est la réduction des risques. Elle est mentionnée dans la Convention-cadre pour la lutte anti-tabac mais elle n’a jamais été mise en application » . Voix calme et articulée, le Pr Beaglehole procède en vingt minutes à l’autopsie de l’échec de l’OMS face au tabagisme, lors de son allocution d’ouverture le 7 décembre au Ecig Summit de la Royal Society de Londres et qui vient d’être mise en ligne  (vidéo plus bas). Le Président de l'Action on Smoking and Health de Nouvelle-Zélande (ASH-NZ) réclame une commission indépendante d’enquête sur la politique tabac de l’OMS, à l’image de celle qui a été créée concernant la Covid, alors que l'élection du Directeur général de l'OMS en mai prochain approche. Le but doit être de réduire les maladies provoquées par le tabac fumé « Mon analyse se base sur le but de santé publique de réduire les maladies et décès provoqués par la

En intégrant plus de co-facteurs de risques, le lien statistique entre vape et tabagisme ultérieur chez les ados tend à disparaître

Image
En intégrant plus de caractéristiques des jeunes Américains sondés dans l’évaluation, la relation entre leur vapotage initial et un éventuel tabagisme ultérieur tend à disparaître. Autrement dit, lorsque les chercheurs prennent en compte de plus de cofacteurs reconnus importants dans l’initiation au tabagisme, l’éventualité d’un rôle déterminant du vapotage s’amenuise. Le travail dirigé par la Pr Ruoyan Sun, de l’Université de l’Alabama, avec les Pr David Mendez et Kenneth Warner, a revisité les données américaines des cinq vagues de l’enquête Population Assessment of Tobacco and Health (PATH) de 2013 à 2019.  La comparaison, dans l’étude publiée en  accès libre dans la revue Nicotine and Tobacco Research , entre quatre modèles tenant compte de plus ou moins de cofacteurs démontre l’impact sur les résultats de facteurs tels que le tabagisme des proches, notamment parental, de comportements à risque et de la susceptibilité au tabagisme des adolescents de 12 à 17 ans. D’autres éléments p

L'étrange défaite du rapport du HCSP sur la vape en France

Image
Ni bon ni mauvais. Simplement médiocre, sans vision et transpirant la lâcheté. La mise à jour du rapport du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP), publiée ce 4 janvier , ressemble à l’œuvre d’un état-major français campé derrière ces certitudes érigées en ligne Maginot attendant les frappes du tabagisme. 75 000 Français en meurent chaque année, des centaines de milliers souffrent au quotidien de maladies. Mais le HCSP préfère prendre la « précaution » de poursuivre un échec démontré , et d’exclure la réduction des risques et le vapotage des outils des professionnels de santé.  Une démission irresponsable, lâche et sanglante que le HCSP masque derrière des formules creuses et le plus souvent incohérentes. Incohérence d’évoquer des risques issus de la marginalisation du vapotage, sous l’offensive néo-puritaine aux États-Unis, et d’abonder vers cette marginalisation en recommandant aux professionnels de santé d’abandonner à eux-mêmes les patients optant pour arrêter de fumer avec l’aide

Une vaste méta-analyse du NIHR fait le point sur l'efficacité et la sécurité des aides à l'arrêt tabagique

Image
Au complet, le rapport du National Institute of Health Research  (NIHR) fait 260 pages. La méta-analyse en réseau, menée par une équipe dirigée par le Pr Kyla Thomas de l’Université de Bristol, a pris en compte 363 essais cliniques pour mesurer l’efficacité et 355 sur la sécurité des aides pharmacologiques et du vapotage à l’arrêt tabagique publiés jusqu’en 2019. La revue Addiction a publié en accès libre un article résumant les résultats de ce qui est la plus vaste méta-analyse en réseau à ce jour sur le sujet.  " La méta-analyse en réseau (NMA) est une méthode qui permet de comparer n’importe quelle paire d’interventions en regroupant les preuves directes (face à face) et indirectes des essais cliniques randomisés (ECR) qui forment un réseau de comparaisons d’interventions » , expliquent les chercheurs. « Nous avons combiné les informations provenant d’études antérieures, y compris d’essais cliniques, afin de déterminer quel produit était le plus sûr, le plus efficace et le plu