Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

vendredi 21 juillet 2017

[Expresso] Ploom, la cigarette chauffée de Japan Tobacco débarque en Suisse

Plouf! La première version avait fait un gros flop commercial, notamment en France. Japan Tobacco (JTI) relance tout de même une nouvelle version de sa Ploom. Une cigarette où le tabac est chauffé autour de 180°C dans des capsules à la "nespresso". La chaîne de supermarché Coop va distribuer le produit en Suisse au prix de 25 Fs la machine et 7.50Fs le paquet de 20 capsules nous apprend ce matin le gratuit 20 Minuten. "Tandis que la vente de liquides de vapotage nicotinés est interdite en Suisse, le lobby du tabac diffuse de plus en plus un nouveau type de cigarettes lifestyle où le tabac n'y est plus brûlé mais seulement chauffé", explique le quotidien. Après l'Iqos de Philip Morris et la Glo de British American Tobacco (BAT), c'est le troisième produit cigarettier à tenter de profiter de la répression du vapotage indépendant par les services d'Alain Berset, le Conseiller fédéral en charge notamment de la santé. 

"Ploom Tech a le potentiel de réduire les risques du tabagisme pour la santé", affirme Yasuhiro Nakajima, vice-président de la section des produit émergents de JTI à Dübendorf. La chose reste floue par manque de recherche, a fortiori de recherche indépendante sur la question. Du côté de l'Office fédérale de la santé publique (OFSP), le discours ressemble à une injonction paradoxale. "Un porte-parole a déclaré à 20 Minutes qu'il est recommandé aux fumeurs de passer au vapotage s'ils n'arrivent pas à arrêter de fumer d'une autre manière. Le problème est que la Ploom contient du tabac. Or l'OFSP insiste qu'il est "important de complètement s'abstenir de fumer des cigarettes de tabac", rappelle le journal suisse-allemand. C'est pourtant à l'initiative de l'OFSP que l'on ne trouve pas en vente légalement de vapotage nicotiné, contrairement aux cigarettes. 

Heureusement, le monde de la vape Suisse a développé un moyen de contourner cette prohibition de l'arrêt de fumer par les dons de nicotine. En attendant un éventuel verdict positif du Tribunal administratif fédéral (TAF) saisi depuis novembre 2015 de la question. Plus vif à l'action, le cigarettier japonais a inauguré du côté de Genève son nouveau siège ultra-design en octobre 2015. A un jet de fumée des bureaux de l'OMS, dont celui dirigé par Vera da Costa, Secrétaire Générale du traité de lutte anti-tabac. Celle-ci y prépare la prochaine Convention mondiale à l'automne 2018, après que l'on ait appris par l'agence Reuters que Philip Morris avait noyauté les deux dernières éditions...




0 commentaires :

Enregistrer un commentaire