Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

jeudi 10 mars 2016

A. Berset : «aucune raison d'autoriser» la vente de liquides nicotinés à vapoter en Suisse

Une image qui circule sur les réseaux sociaux 

Le Conseiller fédéral Alain Berset ne "voit aucune raison d'autoriser" la vente de liquides à vapoter avec nicotine en Suisse. C'est en substance sa réponse du 7 mars 2016 au Conseil national (parlement) à la demande de lever cette prohibition faite par le député Thomas Matter.


Faut-il que les vapoteurs poussés aux bricolages pour ne pas retomber dans le tabagisme lui donnent des raisons ? Contraints aux achats par internet, avec l'opacité pour goûter les liquides, privés de conseils éclairés, condamnés à payer des frais postaux notamment de dédouanement délirants [et ce sera pire à partir de 2017, mais la FRC estime les vapoteurs pas dignes d'être défendus], les vapoteurs suisses galèrent. Le marché noir se développe heureusement pour offrir un accès direct. Mais avec les limites en terme de sécurité, et restant une entrave indépassable pour la plupart des fumeurs non initiés.


Ces fumeurs justement, ils sont un million a avoir essayé le vapotage en Suisse. Sans réussite dans une proportion sans égale en Europe faute d'accès aux liquides nicotinés. Mais pour Alain Berset ce n'est visiblement pas une raison pour les autoriser à se sevrer de leur tabagisme. Mais faut-il que les proches de fumeurs lui donnent des raisons pour se soucier de la santé de la population ? Faut-il que les professionnels de santé trouvent le courage de lui expliquer les raisons de soutenir la réduction des risques en la matière ? Jusque-là, silence complice du massacre, à quelques courageuses exceptions près. Pas un mot pour changer une politique qui maintient le tabagisme à 25% de la population : 1,8 millions de fumeurs. 9'500 en meurent chaque année.

vendredi 4 mars 2016

Le Conseil fédéral interpellé au parlement pour lever l'interdiction des liquides nicotinés

« Le Conseil fédéral est-il prêt à lever immédiatement l'interdiction de vendre des liquides pour e-cigarettes contenant de la nicotine, sans attendre l'entrée en vigueur de la loi sur les produits du tabac (attendue pour 2019 environ) ? » La question parlementaire de Thomas Matter, Conseiller national, va susciter quelques espoirs chez les vapoteurs et les fumeurs désirant se sevrer à l'aide du vapotage en Suisse. Alain Berset, Conseiller fédéral en charge de la santé, répondra au député zurichois ce lundi 7 mars. Selon la réponse du Conseiller fédéral, le député T. Matter envisagera de déposer ou non une motion sur le sujet.

Dans sa requête, le Conseiller national, figure montante de l'UDC, souligne l'inconsistance du statut légal actuel des produits de vapotage: «l'interdiction actuelle ne repose sur aucune base légale». Sans s'y référer explicitement, il rejoint l'analyse de l'avis de droit de Me Roulet publié par l'association Helvetic Vape en mai 2015 sur le sujet. Le bidouillage fédéral est rendu d'autant plus ridicule que ces mêmes autorités prévoient d'autoriser la vente des liquides nicotinés dans leur projet de Loi sur les produits du tabac (LPTab) qui pourrait entrer en vigueur en 2019. Dont on peut lire une recension de l'analyse critique éclairante du Pr JF Etter.