S'abonner via email :

penser à vérifier que le mail de confirmation n'est pas bloqué par l'anti-spam

vendredi 24 novembre 2017

[Expresso] Australie: Simon Chapman accusé d'avoir travesti des faits à la Commission parlementaire sur le vapotage

Health Public England, l'organisme de santé britannique, s'est officiellement plaint au Sénat australien pour des faits travestis et des propos déformés dans un rapport livré à la Commission parlementaire sur le vapotage. L'Australian, quotidien national, révèle aujourd'hui que ce rapport a été rédigé par un trio bien connu dans le monde anti-tabac: Simon Chapman, Becky Freeman et Maurice Swanson. La Commission parlementaire étudie la question d'une éventuelle légalisation en Australie des liquides nicotinés, qu'utilisent les personnes ayant ou tentant d'arrêter de fumer à l'aide du vapotage. Opposé à toute aide aux fumeurs, Simon Chapman est un des leaders de la ligne ultra contre la réduction des risques. Son rapport défend la guerre au vapotage et la répression contre les vapoteurs. 

Pour cela, il a cependant dû passablement tordre les faits. Le Public Health England relève notamment que sa présentation de la situation légale en Europe et au Royaume-Uni est totalement fantaisiste et fausse. Mais surtout, Simon Chapman et ses collègues mentent sur la validité de l'évaluation scientifique de la réduction des risques du vapotage par rapport aux cigarettes. Le Public Health England, sur la base de 185 études analysées en 2015, puis le Royal College of Physicians, dans un rapport de 2016, ont conclut à une réduction des méfaits "au moins de 95%" du vapotage. Simon Chapman a répondu au quotidien Australian que la lettre du Public Health England est "pathétique". Chacun appréciera la valeur de son argument. 

Le mois passé, l'administration de Twitter a suspendu momentanément le compte de Simon Chapman après qu'il ait proféré des menaces de représailles à l'encontre d'un militant de l'association locale d'usagers la New Nicotine Alliance. Le personnage est un habitué de ce type de méthodes usant de fausses allégations, attaques ad hominem et menaces aussi dans son autre emploi de lobbyiste au service de l'industrie des grandes turbines.

La politique australienne en panne

Dans son rapport pour le parlement australien, l'ultra puritain a aussi dépeint la politique anglaise comme "en retard" sur le sujet de la lutte contre le tabagisme. Le point est particulièrement ridicule puisque le Royaume-Uni a réduit largement plus son tabagisme, endémique il y a 50 ans, que l'Australie, qui n'a jamais eu un taux de tabagisme aussi élevé, sur la même période. Surtout, la politique suivie en Australie semble à bout de souffle. Depuis 2013, le tabagisme australien stagne, maintenu à 15,8% des adultes en 2016 [j'essaierais d'y revenir...]. Tandis que l'intégration du vapotage comme outil de réduction des méfaits a précipité une accélération de la baisse du tabagisme britannique. L'éventualité d'offrir un moyen de sortie du tabagisme avec le vapotage nicotiné est donc logiquement étudié par les parlementaires aussis.

Politique anti-sociale

Autre méfait de cette politique "pro-abstinence only", le tabagisme des populations aborigènes culmine avec plus de 44% de fumeurs, non comptabilisés dans les chiffres statistiques officiels. Cette explosion des inégalités sociales de santé, lié au tabagisme à deux vitesse, a amené le voisin Néo-Zélandais a révisé sa politique en la matière et abandonner le ligne puritaine pour une approche pragmatique. Le vapotage va y être légalisé avec le statut de produit de consommation courante pour en offrir un accès facile aux populations défavorisées.

Mais avant même les conclusions des parlementaires australiens, le Ministre de la santé Greg Hunt a exclut toute possibilité de légalisation du vapotage nicotiné sous son mandat. En Australie, "la possession de nicotine, substance interdite sauf le tabac, peut entraîner des peines jusqu'à deux ans de prison et des amendes jusqu'à 45 000 $ [env. 30'000€], bien plus que pour conduite en état d'ébriété", rappelle le quotidien Australian.

1 commentaire :

Printfriendly

Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)