Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

samedi 2 septembre 2017

[Bump!] Le danger du vapotage est qu'il est trop bon pour arrêter de fumer, selon le Dr Louis de Palo

"Le Dr Louis de Palo, pneumologue, déclare qu'il s'inquiète que le vapotage est trop bon pour son travail de remplacement des cigarettes traditionnelles de tabac. "Les gens ne deviennent pas accros aux autre formes de substituts nicotiniques parce qu'elles ne sont pas amusantes", nous a t-il déclaré". C'est ce que l'on peut lire dans l'Inquirer, le quotidien de Philadelphie (Pennsylvanie, USA). "Les gommes ont mauvais goût. Le spray nasal brûle un peu . Les patchs sont irritants. Et aucun ne vous donne la satisfaction psychologique d'avoir quelque chose dans la main et l'impression de "fumer"", se délecte l'enseignant de la Icahn School of Medicine at Mont Sinai de New-York. 

En énumérant les qualités des substituts nicotiniques réussissant à faire échouer plus de 9 fumeurs sur 10 les utilisant pour arrêter de fumer, le Dr de Palo réagit à l'étude de l'Université de Georgetown tout juste publiée montrant que le vapotage constitue une aide efficace à l'arrêt des cigarettes. Trop efficace et avec trop de plaisir pour l'utilisateur à son goût donc.

La vape peut sauver la vie des fumeurs

L'étude en question, publiée dans Nicotine and Tobacco Research revue de l'Université d'Oxford, montre que le vapotage aide de manière effective les fumeurs à quitter les cigarettes à la condition de l'utiliser de manière consistante. "Ces résultats confirment que l'utilisation régulière du vapotage est efficace pour arrêter de fumer. La vape étant généralement considérée d'un risque extrêmement inférieur aux cigarettes, elle représente par conséquent une solution pour sauver des vies que les médecins peuvent recommander lorsque d'autres formes d'aide ont échoué", commente le Dr David Levy, du Centre sur le cancer de l'Université de Georgetown et auteur référent de l'étude, à l'AFP.

Plus on vape, moins on fume

L'analyse des données TUS-CPS 2014-2015 sur près de 24'000 fumeurs américains, dont quasiment la moitié ont tenté au moins une fois d'arrêter de fumer, a scruté l'emploi du vapotage dans les tentatives d'arrêt. Ceux qui utilisent le vapotage de manière occasionnelle ont moins de succès que ceux qui l'utilisent plus fréquemment. Vapoter au moins 20 jours dans le mois a plus que doublé les chances d'arrêter les cigarettes pendant au moins trois mois. 

"Le vapotage est un moyen qui marche pour arrêter de fumer, mais pour cela vous devez vraiment l'utiliser. Vapoter deux jours dans le mois ne va pas être aussi efficace que si vous vapotez plus souvent, voire tous les jours", précise le Dr Levy à Forbes. Il souligne aussi que ces conclusions confirment celles de l'étude publiée le mois passé dans Addictive Behaviors. Comme nous l'avions relaté, ce travail montre que "plus de la moitié des usagers au quotidien de vapotage (52,2%) ont arrêté de fumer" depuis 2010 aux Etats-Unis.



1 commentaire :

  1. "Nous ne disons pas que les médecins devraient recommander l'utilisation de la cigarette électronique avant d'essayer d'autres méthodes, mais si d'autres méthodes sont essayées et échouent, nos résultats indiquent fortement un potentiel pour les gens à cesser d'utiliser la cigarette électronique," déclare Levy.

    En d'autres termes, Levy préconise d'utiliser des aides peu efficaces en première intention MAIS l'efficace vape (certes sous certaines conditions qu'il précise) en deuxième intention seulement. Je croyais que l'engagement d'un toubib était "d'abord ne pas nuire" : apparemment le dogme des substituts est plus fort que l'éthique medicale...

    "Les E-cigarettes sont très addictives, faciles à utiliser et amusantes" affirme De Palo. Ah bon. Pas forcément faciles à utiliser au début, il faut apprendre un peu ; et surtout il affirme quelque chose que les observations infirment d'évidence : vapoter n'est PAS addictif pour celles et ceux qui n'ont jamais fumé. La consommation régulière n'est observée que chez des anciens fumeurs... Ces gugusses n'y connaissent pas grand chose malheureusement. Triste.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.