S'abonner via email :

penser à vérifier que le mail de confirmation n'est pas bloqué par l'anti-spam

vendredi 20 octobre 2017

[ristrett'] En 2014, il y avait déjà 5,5 millions de vapoteurs réguliers aux Etats-Unis

"Nous estimons qu'il y avait 5,5 millions d'utilisateurs courants de vapotage (soit 2,4% de la population américaine), dont 2,3 millions d'usagers au quotidien et 3,2 millions réguliers mais pas chaque jours". L'évaluation, publiée dans la revue d'Oxford Nicotine and Tobacco Research, des Prs Brad Rodu, spécialiste de santé publique, et Nantaporn Plurphanswat, économiste, s'appuie sur les données du Population Assessment of Tobacco and Health (PATH) de 2013-2014. Les chercheurs de l'Université de Louisville ont analysé les chiffres de l'enquête menée auprès de 32'320 personnes par la Food and Drug Administtion (FDA). Il en ressort qu'en plus des 5,5 millions d'usagers réguliers, 7.4 millions autres américains auraient vapoté de manière erratique. Ces "expérimentateurs" n'ont pour "95% de ceux-ci vapoté que quelques jours". Usagers courants et expérimentateurs étaient au total 12,9 millions (environ 5,6% de la pop.), explique Brad Rodu sur son blog

L'étude de Brad Rodu et Nantaporn Plurphanswat met en lumière que les vapoteurs réguliers de cette enquête sont pour 47% des fumeurs et pour 46% d'ex-fumeurs. Du coté de la cigarette combustible, 41,5 millions d'américains (18% de la population) étaient des fumeurs réguliers. Les chercheurs montrent qu'il y a aussi 7,1 millions (3,1%) de fumeurs 'expérimentateurs'. Ceux-ci fument à l'occasion sans pour autant entrer dans la définition officielle de fumeurs "ayant consommé au moins 100 cigarettes dans leur vie". "C'est un indice qu'un nombre substantiel de fumeurs américains ont pu être classés à tort comme jamais-fumeurs dans des enquêtes américaines précédentes", soulignent les chercheurs dans Nicotine and Tobacco Research. 

Ce point éclaire un aspect crucial sur l'interprétation du statut réel des vapoteurs considérés comme 'jamais fumeurs' dans les statistiques américaines.  Selon Brad Rodu, seulement un dixième d'entre eux environ n'ont réellement jamais essayé de fumer. "Par exemple, comme le montre cette figure, la vaste majorité des vapoteurs qui "n'ont jamais fumé" selon la définition du NHIS sont en fait des expérimentateurs actuels ou anciens de cigarettes. Seule une petite fraction (entre 7% et 11%) d'entre eux n'a réellement jamais fumé. Ce résultat réfute l'affirmation fréquente que le vapotage attire des personnes n'ayant jamais fumer". Le chercheurs de Louisiane promet sous peu d'autres éclairages sur cette recherche...





0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Printfriendly

Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)