Les données sur le tabagisme ne permettent pas d'estimer sa sécurité, selon les experts du HCSP


"On ne sait pas. Il n'y a aucune étude clinique sur le tabagisme et son éventuelle nocivité. Donc nous recommandons aux médecins de laisser leurs patients se démerder seuls". Le HCSP vient de publier un nouvel avis concernant le tabagisme. Par "exigence éthique", en l'absence d'étude clinique sur le tabagisme, les experts recommandent de ne surtout rien faire envers les patients fumeurs. "Seules des preuves issues d'études cliniques en double-aveugle randomisées contre placebo peuvent fournir des informations dont le HCSP tient compte", précise le rapport. 

"En l'état, les médecins qui conseilleraient à leurs patients d'arrêter de fumer, feraient preuve de manque de déontologie selon nos règles", insiste un des experts, spécialiste en Médocologie. En somme, mieux vaut continuer de ne rien faire, comme d'habitude en France. Ce nouvel avis fait suite au controversé rapport sur le vapotage dont les conclusions suivent de la même logique sophistiquée. Refus de reconnaitre la réduction du risques au prétexte de manque d'études cliniques, bibliographie très limitée et orientée, raisonnement incohérent ont également présidé à la rédaction d'un rapport qui a tout du canular du 1er avril. Mais il avait été publié en janvier.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Aux Pays-Bas, le Secrétaire d'Etat à la Santé s’occupe à interdire les nicotine pouches et bientôt les arômes de vape

Colloque des 5-6 décembre de l'INCa : les anti-vapes menacent d'agresser les scientifiques ouverts à la réduction des risques

Qu'est-ce que la Cytisine, le médicament le plus efficace pour arrêter de fumer ?