S'abonner par email :

Répondez au mail de confirmation qui vous est envoyé !

vendredi 18 septembre 2020

Réussite du projet pilote d'arrêt tabac avec la vape à Salford (UK)

En moyenne, près de quatre arrêts tabagiques par dizaine de petits kits de vape distribués gratuitement. L’expérience pilote menée début 2019 à Salford, dans le Nord-Ouest anglais, confirme l’intérêt de l’approche. Un rapport sur l’expérience pilote vient d’être publié par une équipe de l’Université locale dans la revue Perspectives in Public Health. « Le vapotage semble être un moyen efficace de substitution de nicotine », concluent les chercheurs.

Âgés en moyenne de 45 ans, 1022 fumeurs se sont inscrits et ont reçu un kit de vape, parmi trois au choix. Cinq fioles d’e-liquide étaient données au premier rendez-vous, puis cinq autres lors d’une seconde visite. Les liquides étaient proposés en 10 mg/ml ou 16 mg/ml de nicotine et en quatre arômes. Détail intéressant, le mix de fruits a été nettement plus populaire, avec 60 % des fioles distribuées dans cet arôme, que les goûts tabac, tabac à rouler et menthol.

Certains ont continué de vapoter sans revenir aux contrôles

Parmi les participants, 614 (60 %) sont revenus au troisième contrôle après quatre semaines. 383 participants ne fumaient plus et leur test de CO affichait moins de 10 ppm. 

« Cela fait 62 % des participants au suivi ou 37 % des inscrits au début du programme », souligne le rapport dirigé par la Pr Margaret Coffey, spécialiste en santé publique à l’Université de Salford. 

Pour éviter un biais d’attrition non aléatoire, les 408 absents au contrôle ont été considérés encore fumeurs, même si « on sait que certains participants étaient contents avec leurs e-cigarettes et ont continué sans soutien », précise l’étude. 

70 % des participants étaient à bas revenus

Au départ, 58 % des participants ont déclaré fumer plus d’un paquet de cigarettes par jour et 24 % entre 11 et 19 cigarettes. Parmi ceux qui n’avaient pas réussi à arrêter de fumer après quatre semaines, la moyenne est passée de 19,1 à 8,7 cigarettes fumées par jour.

La région compte un des taux de tabagisme les plus élevés d’Angleterre avec plus de 24 % de fumeurs. En particulier chez les plus défavorisés qui sont près de trois plus touchées. « Ce projet pilote a été réalisé dans une région défavorisée du nord-ouest de l’Angleterre », soulignent les chercheurs. 69 % des participants étaient dans le quintile (les 20 %) des revenus les plus bas. Un tiers étaient sans emploi et un quart dans le travail manuel ou de routine, 8 % étaient invalides et 10 % retraités. 

Environ les deux tiers des participants ont accédé à l’expérience par les Stop Smoking Services, tandis qu’un tiers est passé par des pharmaciens. L’opération a été menée en partenariat avec un magasin de vape local affilié à l’Independent British Vape Trade Association (IBVTA), association des professionnels de vape indépendante des cigarettiers. 

Le projet pilote de Salford rappelle celui mené par le Sucht Hilfe d'Olten, en Suisse, où des kits de vape et des liquides ont également été distribués gratuitement à des fumeurs désirant arrêter ou réduire leur consommation de cigarettes. L'expérience réussie a été passée sous silence par les médias helvétiques.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Cliquez pour recevoir Vapolitique par email

Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

Printfriendly

 
Real Time Analytics