COP 9 : l’OMS se félicite que le tabagisme atteint 1,3 milliard de personnes dans le monde

Le nombre de fumeurs dans le monde serait passé de 1,32 milliard en 2015 à 1,30 milliard en 2020, selon le 4e Rapport sur les tendances mondiales du tabagisme de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). « Il est très encourageant de voir moins de personnes consommer du tabac chaque année et davantage de pays en voie d’atteindre les objectifs mondiaux », s’est réjoui Tedros, directeur général de l’OMS, à la publication du rapport ce 16 novembre. Pourtant à ce rythme, correspondant à une baisse de 0,33 % par an, il faudrait plus de trois siècles pour que le tabagisme régresse à un seuil anecdotique mondialement. 

« Des millions de vies ont été sauvées grâce à des politiques de lutte antitabac efficaces et complètes dans le cadre de la Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) de l’OMS et du programme MPOWER - une grande réussite dans la lutte contre l’épidémie de tabagisme », ajoute triomphalement le communiqué de l’OMS, conjuguant ridicule et cynisme en une seule phrase. En 2021, les décès liés au tabagisme dépasseront les 8 millions de victimes, plus qu’initialement évaluées par les épidémiologistes en 1997. 

La CCLAT crée un Fonds d’investissement

La publication de ce rapport intervient au terme de la COP 9 de la Convention-cadre pour la lutte anti-tabac (CCLAT) tenue à huis clos du 8 au 13 novembre. Principale décision communiquée par le Secrétariat de la CCLAT, la création d’un fonds d’investissement, doté de 50 millions $ avec un rendement annuel espéré de 2 millions $. Il sera administré par la Banque Mondiale.

Les investisseurs, étatiques ou privés, s’engageront sur 5 ans. Le rendement espéré du fonds fournira un financement supplémentaire pour « les activités de la COP », explique  le communiqué sans préciser ces activités. Le projet de Fonds annonce viser une pluralité d’investisseurs. Reste que ceux-ci auront de manière évidente un moyen de pression sur la CCLAT.

Et book la COP 10 au Panama

Une autre décision « consensuelle » de la convention des 161 pays ayant participé en ligne à la COP 9 a été de ne pas en prendre sur les produits à risque réduit et de reporter les débats sur le vapotage et le tabac chauffé à la prochaine COP 10. Ceci laissera tout loisir au Secrétariat de la CCLAT et à l’Initiative pour un monde sans tabac (TFI) de l’OMS, financée par Bloomberg, de continuer de faire pression pour des mesures anti-vape d’ici là

Enfin, la conférence a décidé que la prochaine COP 10 se tiendra en 2023 au Panama, plaque tournante des cigarettes de China Tobacco vers les marchés noirs d’Amérique latine. De manière publique, aucune décision notable pour réduire les méfaits du tabagisme n’a été prise durant la semaine de réunions de la COP 9.

Souveraineté sous influence

Hiatus anecdotique, mais symptomatique du climat dans lequel se déroulent les COP anti-tabac, à travers un tweet posté puis retiré aussitôt par le Secrétariat de la CCLAT. Celui-ci rappelait « la règle de base du traité : les États sont souverains ». Mais la photo illustrant le tweet montrait en son centre deux lobbyistes de Bloomberg, une de la Campaign for Tobacco-Free Kids (CTFK) et un de l’Union, lors d'une réunion de la COP 9 (voir photo). Le compte FCTC Official a supprimé le tweet presque immédiatement. Le compte a reposté par la suite le même texte, mais avec une carte du monde en illustration.

Le complot annoncé par le Monde était la diffusion de témoignages de vapoteurs

Enfin pour la petite histoire, l’« opération d’une ampleur inédite » de la World Vapers Alliance (WVA) "révélée" en exclusivité par le Monde le 3 novembre était moins spectaculaire qu’annoncée. L’action de l’organisation financée par le Choice Consumer Center, recevant lui-même des fonds de cigarettiers, était loin de l’infiltration de délégations officielles « en particulier celle du Royaume-Uni » par « cette petite armée » « d’anarcho-totalitaristes » prédite par le quotidien français. 

Dans la réalité, trois militants de la WVA ont diffusé, face au bâtiment genevois de l’OMS, des témoignages de vapoteurs ayant arrêté de fumer sur un grand écran posé sur la plateforme d’une camionnette de location. Le Monde n’a publié aucune information à propos de cette action.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les croyances erronées sur la nicotine ont un impact négatif sur l'arrêt tabagique aux Etats-Unis

Consultation européenne sur le projet de taxe anti-vapoteurs: quelques infos [MàJ]

En Norvège, le snus a engendré la première génération sans fumée