Avertissement: Saisies des produits de vapotage aux aéroports en Inde

Attention si vous voyagez en Inde. Les services de sécurité des aéroports saisissent les produits de vapotage. Harsh Vardan, le ministre de la Santé de l'Inde, avait promis au Parlement que la prohibition du vapotage ne prendrait pas les usagers pour cibles. Les promesses en politiques n'engagent que ceux qui les croient. Les deux chambres parlementaires ont cru le ministre et ont validé l'interdiction de la production, l'import-export, la vente et la distribution, ainsi que la publicité des produits de vapotage en décembre. Cependant, depuis le 10 janvier, les services de sécurité des aéroports saisissent les produits de vapotage des voyageurs qu'ils découvrent lors des contrôles.

[add 20-02-2020] Si vous faites partie des victimes de confiscations abusives aux aéroports indiens, merci de prendre 2 minutes pour remplir le formulaire de l'Association of Vapers India (AVI) sur le sujet https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSesFNB1eo_nIYSPcsFYrZGbxhXqmlwPoamulGXiPrURb1johw/viewform [/]

Saisies aux aéroports

"Le Bureau de sécurité de l'aviation civile (BCAS) n'a pas compris la nouvelle loi. Le ministre de la Santé, le Dr Harsh Vardhan, dans son discours à Lok Sabha [le parlement], a déclaré très clairement que l'utilisation personnelle est exclue de son champ d'application, car cela criminaliserait les utilisateurs et violerait les libertés personnelles. Mais le régulateur de l'aviation va à l'encontre de l'assurance publique du ministre. Nous exhortons le ministre de la Santé à intervenir dans cette affaire afin que les gens ne soient pas harcelés", explique Samrat Chowdhery, président de l'Association of Vapers India (AVI) dans un communiqué de presse de l'association des usagers.

Bientôt dans les rues?

Pour le moment, les témoignages ne concernent que des saisies dans les aéroports. Mais la répression pourrait s'intensifier. Le Millenium Post, journal local, annonce aujourd'hui un durcissement y compris dans les espaces publics. Les agents de police de New Delhi notamment ont reçu des consignes en ce sens.

Touristes dépouillés par les forces de sécurité

Dans les aéroports, de nombreux touristes ont été victimes des saisies abusives, y compris parfois en embarquant pour le vol retour. "Le gouvernement indien a adopté une loi interdisant le vapotage, mais pas la consommation personnelle. Le ministère indien de l'aviation civile a mal interprété la loi et il fait saisir et détruire la propriété de visiteurs britanniques sans méfiance", explique l'association britannique d'usagers New Nicotine Alliance (NNA) dans un communiqué de presse aujourd'hui

"La NNA a demandé au Foreign and Commonwealth Office de mettre à jour les conseils aux voyageurs". Plus d'un million de Britanniques voyagent chaque année en Inde, dont près de 50'000 vapoteurs selon l'estimation de la NNA. Mais les Britanniques ne sont pas les seuls touchés. Nous avons connaissance d'un touriste français qui s'est fait dépouiller de son matériel de vapotage à l'embarquement de son vol de retour. 

Un million de morts annuels pour Indian Tobacco

La prohibition touche évidemment aussi la population locale. Elle subit l'interdiction d'accès aux moyens de réduction des risques face au tabagisme. Plus de 120 millions d'Indiens consomment du tabac et près d'un million meurt des maladies liées chaque année. L'Inde est le second producteur de tabac au monde. Le Gouvernement détient directement une part du capital des deux principaux cigarettiers du pays, vendant près de 85% des cigarettes en Inde.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les croyances erronées sur la nicotine ont un impact négatif sur l'arrêt tabagique aux Etats-Unis

Consultation européenne sur le projet de taxe anti-vapoteurs: quelques infos [MàJ]

En Norvège, le snus a engendré la première génération sans fumée